Quelle solution d’épargne pour compléter ma retraite ?

épargne retraite

Vous songez à vous constituer un complément de revenus pour votre retraite ? Vous faites bien ! Et vous faites encore mieux si vous vous y prenez tôt. Le système de retraite obligatoire a, en effet, de plus en plus de mal à faire face au vieillissement de la population. En conséquence, le pouvoir d’achat des retraités français diminue. Les pensions de retraite versées par les organismes obligatoires, de base ou complémentaires, ne suffiront sans doute pas à compenser la perte de vos revenus le jour où vous cesserez votre activité professionnelle.

Comment faire pour s’assurer un revenu supplémentaire ?

Il existe de nombreuses solutions d’épargne pour la retraite. Des produits tels que l’assurance-vie, le contrat retraite Madelin, le Perp ou le Perco vous permettent de constituer le complément de revenus nécessaire pour vos vieux jours. Par ailleurs, ces dispositifs sont, dans certaines limites, exonérés d’impôt.

Selon votre profil et votre statut, certains placements d’épargne seront plus adaptés que d’autres.

Quelles sont les solutions d’épargne individuelle ?

L’assurance-vie, le Perp (Plan d’épargne retraite populaire) ou le contrat retraite Madelin sont trois dispositifs d’épargne qui permettent de se constituer une retraite complémentaire. Tous ces produits s’accompagnent d’avantages fiscaux indéniables à l’entrée (pour le Perp et le contrat Madelin) ou à la sortie (pour l’assurance vie).

Pour le Perp et le contrat Madelin, les cotisations sont déductibles du revenu imposable, dans certaines limites. L’avantage fiscal est donc immédiat. Mais il y a une contrepartie ! Ces produits sont « tunnel », c’est-à-dire que le complément de revenus que vous toucherez ne sera liquidable qu’au moment de votre départ en retraite, sous forme de rente, le plus souvent. Toutefois, en cas d’événement grave, vous aurez la possibilité de procéder à un déblocage anticipé. L’événement peut être le décès du conjoint, une invalidité de travail, une liquidation judiciaire, une fin de droits aux allocations chômage…

A l’inverse, l’avantage fiscal de l’assurance-vie se ressent à la fin du processus d’épargne ou dans le cas d’une transmission. A la condition que le contrat de l’assurance-vie ait plus de 8 ans, seule une fraction du montant de la rente perçue à la sortie sera soumise aux prélèvements sociaux.

Le contrat retraite Madelin est strictement réservé aux TNS, dont la retraite obligatoire est moins avantageuse que celle des autres salariés. L’avantage fiscal promis par le contrat Madelin est important pour les TNS, surtout si ces derniers sont soumis à un taux marginal d’imposition élevé. En contrepartie, les versements sur le Madelin ont l’obligation d’être réguliers.

Quelles sont les solutions d’épargne collective ?

Les salariés peuvent bénéficier d’un dispositif d’épargne collective avantageux. Le PEE (Plan d’épargne entreprise) et le Perco (Plan d’épargne pour la retraite collectif) sont des placements à privilégier, si vous êtes salarié.

Dans le cadre du Perco, votre employeur vous aide à constituer votre retraite complémentaire. Vos versements issus de l’intéressement ou de la participation, ainsi que les versements de votre employeur (abondements) sont, dans une certaine mesure, exonérés d’impôt sur le revenu. Le jour de votre retraite, vous pouvez choisir que votre complément de revenus soit versé sous forme de capital ou de rente.

En fonction de votre statut, de votre âge ou de vos revenus, les conseils d’un professionnel vous permettront de sélectionner rapidement le meilleur placement pour constituer votre retraite complémentaire. Demandez l’avis des experts de Pyramis Protection Sociale ! Ils trouvent, dans les meilleurs délais, la solution la plus adaptée à vos besoins.