Placement retraite : Contrat Madelin, Assurance-vie, Perp ou PERCO ?

placement retraite

Retraite de base et retraite complémentaire : les pensions versées par les régimes obligatoires s’amenuisent au fil du temps… Pour compenser la faiblesse de ces revenus à la retraite, il existe des solutions d’épargne intéressantes. En fonction de votre statut, il y a souvent un avantage fiscal à la clé !

Le jour où vous cesserez vos activités professionnelles paraît peut-être lointain ! Pourtant, que vous soyez professionnel indépendant ou salarié d’une entreprise, vous optimisez vos revenus en anticipant le jour de votre retraite.

Assurance-vie, contrat Madelin, Perp ou Perco : petit tour d’horizon des dispositifs d’épargne préférés des Français.

Le Perp : un avantage fiscal accessible à tous

Le plan d’épargne retraite populaire est une solution d’épargne à long terme.

  • Qui peut souscrire ? Tous les salariés et tous les travailleurs non salariés.
  • Comment fonctionne le Perp ? Vous avez la possibilité de procéder à des versements libres ou programmés. Le Perp n’impose pas de montant minimum en matière de versement.
  • Quel est l’avantage fiscal du Perp ? Les sommes versées sur le Perp sont déductibles du revenu imposable, dans la limite d’un plafond global. La rente que vous touchez à partir de votre retraite sera imposée comme un revenu.
  • Quels sont les inconvénients ? Le Perp est un produit « tunnel ». Vous ne pourrez toucher la somme épargnée seulement le jour de votre départ à la retraite, sous la forme d’une rente. Toutefois, à votre demande, vous pouvez récupérer une partie de la valeur du contrat en capital (20% maximum). Il existe des possibilités de déblocage anticipé : en cas d’invalidité, de surendettement ou de liquidation judiciaire notamment.

L’assurance-vie : une solution pour la retraite et la succession

  • Qui peut souscrire ? Tous les salariés et tous les travailleurs non salariés.
  • Comment fonctionne l’assurance-vie ? Les versements sont libres ou programmés. De préférence, vos versements doivent être réguliers, mais il ne s’agit pas là d’une obligation.
  • Quel est l’avantage fiscal de l’assurance-vie ? Au bout de 8 années minimum d’épargne, la somme que vous récupérez bénéficie d’une défiscalisation non négligeable. La sortie de l’assurance-vie s’effectue, à partir du moment où vous l’avez décidée, en capital ou en rente. Par ailleurs, la transmission du capital d’une assurance-vie bénéficie, dans une certaine limite, d’une exonération importante.
  • Quels sont les inconvénients ? Les cotisations d’une assurance-vie ne sont pas déductibles. En outre, les assureurs imposent des frais de gestion qui peuvent rendre ce placement moins attractif.

Le contrat Madelin : la solution d’épargne pour les TNS

  • Qui peut souscrire ? Les travailleurs non salariés non agricoles (les commerçants, les artisans, les professionnels libéraux, les gérants de société…) ainsi que leurs conjoints ayant le statut de collaborateur.
  • Comment fonctionne le contrat retraite Madelin ? Il y a une obligation de versement annuel à partir de l’ouverture du contrat et jusqu’à sa liquidation.
  • Quel est l’avantage fiscal du contrat retraite Madelin ? L’avantage fiscal est immédiat car les cotisations sont déductibles dans les limites prévues par la loi. Les TNS soumis à un taux marginal d’imposition élevé sont très avantagés par le coup de pouce fiscal du contrat Madelin.
  • Quels sont les inconvénients ? L’épargne est bloquée jusqu’au départ à la retraite et la sortie en rente est obligatoire.

Le Perco : une épargne salariale très souple

Le plan d’épargne pour la retraite collectif est mis en place par l’entreprise ou l’employeur. A noter : le Perco ne peut être mis en place que si votre entreprise a déjà instauré un PEE (Plan d’épargne entreprise) ou un PEI (Plan d’épargne interentreprises).

  • Qui peut souscrire ? Les salariés d’une entreprise. L’adhésion est facultative.
  • Comment fonctionne le Perco ? Les versements peuvent provenir du salarié. Ce dernier alimente librement le plan d’épargne. L’employeur peut également verser des cotisations. On parle alors d’abondement. Le jour de votre retraite, selon ce que vous avez décidé ou bien ce qui est prévu dans le règlement du Perco, vous transformez la somme épargnée en rente viagère ou en capital.
  • Quel est l’avantage fiscal du Perco ? L’abondement versé par votre employeur est exonéré de l’impôt sur le revenu. Les sommes versées par le salariés sont imposables lorsqu’elles sont volontaires. En revanche, les sommes issues de l’intéressement ou de la participation ne sont pas imposables. En outre, lors de la sortie, les conditions fiscales sont avantageuses. Le jour de votre retraite, si vous avez choisi de transformer votre épargne en capital, ce dernier n’est pas imposé. Quant à la rente, elle sera en partie imposée.
  • Quels sont les inconvénients ? Les sommes versées sur le Perco sont bloquées jusqu’à l’âge du départ en retraite. Il est toutefois possible de procéder à un déblocage par anticipation (en cas de décès, d’invalidité, d’acquisition d’une résidence principale…).

Toutes ces solutions d’épargne sont intéressantes. Parfois, il est possible de les cumuler ! Toutefois, l’une d’entre elle s’adaptera sans doute mieux à votre statut ainsi qu’à votre profil. Nous pouvons vous aider à faire le bon choix. Contactez les experts  en plan d’épargne retraite de Pyramis Protection Sociale. Ils vous répondent dans les meilleurs délais !