Prévoyance collective : les garanties proposées aux salariés

garantie prévoyance

La Sécurité sociale assure un premier niveau de couverture santé. En situation d’incapacité ou d’invalidité de travail, comme en cas en de décès, les salariés sont pris en charge par l’Assurance maladie obligatoire. Or ce premier niveau de protection est faible. La prévoyance collective permet de compléter les prestations du régime obligatoire. Protégés par la prévoyance, les salariés, tout comme leurs employeurs, peuvent envisager l’avenir plus sereinement.

Dans certains cas, la prévoyance collective est obligatoire au sein d’une entreprise. La loi ou les conventions collectives peuvent en effet imposer à l’employeur de souscrire un tel contrat.

Les employeurs doivent alors choisir un contrat prévoyance qui correspond aux besoins réels ainsi qu’aux attentes de leurs salariés. Quelles sont les prestations proposées par la prévoyance collective et comment choisir le meilleur contrat pour votre entreprise ? Faisons le point !

Quelles sont les garanties d’un contrat de prévoyance collective ?

En règle générale, la prévoyance collective couvre trois types de risques :

  • le décès,
  • l’invalidité de travail,
  • l’incapacité temporaire de travail.

A savoir : pour ses salariés cadres, l’employeur doit obligatoirement souscrire la garantie décès. La Convention collective nationale des cadres de 1947 l’impose !

La garantie décès

En cas de décès du salarié, la famille bénéficie d’un capital. La prévoyance prévoit en général le versement d’une rente qui minimise l’impact de la perte de revenus du salarié pour sa famille. Les survivants sont alors assurés de percevoir un revenu régulier.

Si la garantie le prévoit, les enfants du salarié décédé peuvent percevoir une « rente éducation ». Celle-ci leur est versée jusqu’à leur majorité. S’ils poursuivent leurs études, la rente éducation peut être prolongée jusqu’à leurs 25 ans.

Pour assurer l’avenir des enfants d’une personne décédée, l’Assurance maladie ne prévoit aucune prestation spécifique ! La « rente éducation » de la prévoyance collective est donc importante pour sécuriser l’avenir de vos enfants.

La garantie invalidité de travail

Lorsque le salarié ne peut plus exercer sa profession suite à une maladie ou à un accident, il est pris en charge par la Sécurité sociale qui lui verse une rente invalidité. Celle-ci ne compense que très partiellement la perte de revenus liée à la situation de handicap. La garantie invalidité de travail de la prévoyance assure des compensations financières plus importantes. Elle permet au salarié invalide de subvenir à ses besoins quotidiens.

La garantie incapacité de travail

Pendant la durée de l’arrêt de travail, la prévoyance collective assure au salarié le maintien total ou partiel de son salaire. En situation d’incapacité, le salarié perçoit ainsi des indemnités qui s’ajoutent à celles versées par l’Assurance maladie obligatoire.

Les garanties optionnelles de la prévoyance collective

Outre les garanties précédemment citées, les contrats de prévoyance collective peuvent  proposer :

  • de prendre en charge les frais liés aux obsèques du salarié décédé,
  • de doubler l’indemnisation en cas de décès accidentel,
  • de prendre en charge la dépendance (cette prestation peut prendre la forme d’une rente viagère versée au salarié en situation de perte d’autonomie).

Avant de souscrire un contrat prévoyance, les employeurs doivent se poser les bonnes questions. Renseignez-vous sur les besoins réels des salariés de votre entreprise pour identifier les garanties utiles.

Dans le cadre d’un contrat de prévoyance collective, les risques sont mutualisés. Ainsi, ces contrats sont moins onéreux que ceux de la prévoyance individuelle ! Les courtiers de Pyramis Protection Sociale mènent l’enquête sur vos besoins. Contactez-les ! Ils trouvent le contrat de prévoyance le plus performant pour vous et vos salariés.