La mutuelle collective : quels sont les avantages pour les salariés ?

mutuelle collective

Depuis le 1er janvier 2016, les salariés du secteur privé ne sont plus totalement libres dans le choix de leur complémentaire santé. En effet, la loi sur la sécurisation de l’emploi impose aux salariés et à leurs employeurs de souscrire un contrat de mutuelle collective. Elle est obligatoire et on ne peut la refuser qu’à certaines conditions. Cette contrainte est-elle pour autant défavorable aux employés ? Pas forcément car le but de la loi est avant tout de garantir aux citoyens une meilleure prise en charge de leurs frais de santé. La mutuelle collective renforce ainsi les remboursements médicaux de l’Assurance maladie obligatoire.

Pyramis Protection Sociale décrypte pour vous les avantages et les inconvénients de la mutuelle collective.

Les salariés vont-ils payer moins cher leur mutuelle collective ?

Pour les salariés, les cotisations de la mutuelle collective promettent d’être moins onéreuses que les cotisations d’une complémentaire santé individuelle. Le coût est moindre pour plusieurs raisons :

  • l’employeur a l’obligation d’assurer la prise en charge d’une partie des cotisations de la mutuelle collective. En règle générale, votre entreprise prend en charge la moitié de la cotisation. Eventuellement, lorsque les négociations qui ont eu lieu au sein de la société sont très favorables aux employés, l’employeur peut prendre en charge plus de 50% des cotisations. Il y trouve son intérêt car une bonne couverture santé suscite de la reconnaissance auprès des salariés. La motivation à s’investir dans l’entreprise est plus grande !

La mutuelle collective doit offrir les garanties minimales imposées par la loi sur la sécurisation de l’emploi. Ces garanties obligatoires correspondent au panier de soins minimum qui couvre l’intégralité du ticket modérateur pour les consultations remboursées par la Sécurité sociale et le forfait journalier hospitalier. Dans une certaine limite, le panier de soins minimum couvre également les frais d’optique et les frais dentaires. Légalement, l’employeur a l’obligation de prendre en charge 50% des cotisations qui correspondent à ces garanties minimales.

  • Lorsque le contrat le prévoit, les ayants droit du salarié peuvent profiter de la mutuelle collective. C’est souvent le cas ! Votre conjoint peut être affilié à la mutuelle collective. Jusqu’à 16 ans, vos enfants peuvent également rejoindre votre mutuelle. Vous pouvez, par ailleurs, prolonger leur affiliation jusqu’à leurs 26 ans s’ils sont étudiants ou bien en contrat d’apprentissage. A noter qu’il n’y a pas d’âge limite pour la prise en charge des enfants handicapés.
  • Les salariés ont la possibilité de déduire la part des cotisations de la mutuelle collective de leur salaire brut imposable. Renseignez-vous auprès de votre employeur : il doit vous fournir le montant de la part déductible à indiquer sur votre déclaration fiscale.
  • Jusqu’à un an après la fin de son contrat, le salarié continue à bénéficier de sa mutuelle d’entreprise, grâce à la portabilité des garanties. Vous devez toutefois remplir certaines conditions.

En matière de couverture santé, vos démarches à effectuer sont moindres ! L’employeur se charge de l’adhésion de ses salariés à la mutuelle collective qu’il a négociée auprès d’un organisme. Souscrits de manière collective, les contrats de la mutuelle d’entreprise sont souvent plus avantageux que ceux d’une complémentaire santé individuelle.

Les dépenses de santé des salariés sont-elles bien couvertes par la mutuelle collective ?

Ici, le bât blesse ! Certes, pour les salariés, la mutuelle collective coûte presque toujours moins cher que la complémentaire santé individuelle. Pour autant, les garanties proposées ne sont pas forcément adaptées aux besoins spécifiques de chacun. Vos dépenses en optique, en dentaire ou en médecine douce représentent une part importante de votre budget ? Il faudra alors songer à souscrire une complémentaire santé individuelle qui viendra compléter la mutuelle de votre entreprise. On parle alors de « surcomplémentaire santé ».

Les équipes de courtiers de Pyramis Protection Sociale maîtrisent toutes ces problématiques. Contactez-les ! Ils étudient pour vous les performances des garanties de votre mutuelle d’entreprise et vous orientent, si besoin est, vers une complémentaire santé mieux adaptée à votre profil.