Les mutuelles au centre du rapport de la Drees

Mutuelles

Chaque année, la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie un compte rendu au sujet des organismes de complémentaire santé et des produits qu’ils commercialisent.

Comme vous le savez, une partie de vos dépenses de santé sont couvert par l’assurance maladie. La complémentaire santé rembourse quant à elle une partie voir la totalité des frais qu’ils restent à votre charge. Il ressort de l’étude de la Drees que le marché des complémentaires a peu évolué par rapport aux précédentes années mais que quelques changements notables ont eu lieu entre les différents contrats de mutuelle.

Mais saviez-vous qu’une différence existait entre les mutuelles souscrites auprès d’un organisme par vos soins et celle souscrites par votre employeur pour ses salariés ?

Contraste entre les différentes mutuelles

L’étude met en évidence une différence croissante entre les marchés de l’individuel et du collectif. Ce dernier reste reste négatif (-3,8% des primes collectées) permettant au marché de l’individuel de progresser de manière significative en 2014 (4,4% des primes collectées).

La Drees relève toutefois que l’écart entre les contrats individuels et collectifs semble se réduire. Sur ces cinq dernières années, le retour sur primes des contrats a globalement diminué. Cette diminution est plus importante pour les contrats collectifs, en cause l’efficacité des outils de maîtrise de dépenses comme les réseaux de soin ou autres bonus offerts par les garanties plus élevés.

Alors, quels contrats de santé vous couvre le mieux ?

Des disparités dans la couverture des droits

En général, vous serez mieux couvert si vous êtes bénéficiaire d’un contrat collectif que d’un contrat individuel.

Devant la complexité du marché et les différents niveaux de garanties, la Drees a décidé de créer une classification. Cinq lettres pour cinq niveaux d’efficacité allant de A à E. La classe A garantissant les meilleurs remboursements et la classe E l’inverse.

En 2013 la moitié des bénéficiaires de mutuelles collectives étaient couverts par un contrat de classe A contre seulement 3 % des bénéficiaires de contrats individuels. À l’inverse, depuis 2010, la moitié des bénéficiaires de contrats individuels sont couverts par un contrat de classe D ou E, contre 10 % des bénéficiaires de contrats collectifs. Cela peut s’expliquer par le fait que les entreprises aient plus de marges de négociation que les particuliers, ce qui leur permet d’obtenir des contrats avec un meilleur rapport qualité-prix. Pour finir, les contrats collectifs permettent à l’employé et employeur de bénéficier d’exonérations fiscales et sociales grâce au paiement mutuel de la prime.

Nous vous conseillons donc de bien comparer les différentes offres avant de faire votre choix. Vous avez des besoins spécifiques en termes de santé ? Il est donc impératif que votre complémentaire soit adaptée.