Qu’est-ce que la prévoyance individuelle ?

prévoyance individuelle

Nul ne peut savoir ce que lui réserve l’avenir ! Si un accident vous empêche d’exercer votre profession, les prestations de base de l’Assurance maladie ne suffiront peut-être pas à compenser la perte, temporaire ou définitive, de vos revenus. Comment faire face alors aux dépenses du quotidien ? Qu’adviendra-t-il de vos proches ou de vos enfants ?

Il n’est jamais bien agréable d’envisager l’avenir sous un angle pessimiste… Pourtant, soyons lucides et ayons conscience qu’un sinistre peut avoir des conséquences lourdes sur le quotidien. Le contrat de prévoyance individuelle vous préserve des aléas de la vie. En adhérant, vous affronterez l’avenir plus sereinement.

Que couvre la prévoyance individuelle ?

L’Assurance maladie obligatoire ne prend en charge que très partiellement les accidents de l’existence. Ses remboursements sont faibles, souvent insuffisants pour subvenir aux besoins du quotidien. Pour se prémunir du risque, il est important de souscrire d’autres niveaux de protection.

La prévoyance individuelle est une protection sociale complémentaire. Elle couvre les risques liés à la personne et vient s’ajouter aux remboursements du régime obligatoire de la Sécurité sociale. En cas de décès, d’incapacité temporaire de travail, d’invalidité, de dépendance ou d’hospitalisation longue, vous ou vos proches, serez pris en charge financièrement par la prévoyance individuelle.

Selon le niveau de garanties souscrit, la prévoyance compense partiellement ou totalement la perte de vos revenus. Vous, ou les membres de votre famille, obtenez des compensations financières qui sont versées sous la forme d’une rente, d’un capital ou d’indemnités. L’impact du sinistre sur votre vie et celles de vos proches est moins lourd à supporter.

Qui a intérêt à souscrire un contrat de prévoyance individuelle ?

  • Les salariés même s’ils bénéficient déjà d’une prévoyance collective

Au sein des entreprises, il existe des contrats de prévoyance collective. Pour les cadres par exemple, la prévoyance décès est obligatoire. Pour les autres catégories de salariés, des accords collectifs peuvent aussi rendre la prévoyance obligatoire.

Or, de nombreux salariés estiment que les garanties de leur contrat de prévoyance collective ne sont pas suffisamment couvrantes ! Par exemple, vous pouvez être protégé contre les risques tels que le décès ou l’invalidité de travail, mais vous n’êtes pas pris en charge en cas de perte d’autonomie ou de dépendance. Dans ce cas, vous avez intérêt à souscrire une prévoyance individuelle plus performante, qui complètera les garanties de la prévoyance collective.

  • Les travailleurs non salariés (TNS)

Commerçants, artisans, professionnels libéraux, gérants non salariés… : la protection sociale des TNS est variable en fonction du régime obligatoire dont ils dépendent. Ce qui est certain, c’est qu’ils sont moins bien pris en charge par l’Assurance maladie obligatoire que les salariés. Les TNS ont donc tout intérêt à souscrire un contrat de prévoyance individuelle.

Ils y ont d’autant plus intérêt que pour eux, un arrêt de travail, temporaire ou définitif, a des retentissements importants. Le plus souvent, le chiffre d’affaires de l’entreprise diminue et les revenus du TNS sont impactés.

La loi Madelin permet aux TNS de déduire les cotisations (qu’ils versent au titre de la prévoyance individuelle) de leur bénéfice imposable.

Les compagnies d’assurance, les mutuelles, les banques ou les institutions de prévoyance proposent de nombreuses formules de contrats individuels de prévoyance. Les experts en assurance de Pyramis Protection Sociale comprennent au mieux vos attentes et vos besoins. Ils vous orientent vers la prévoyance individuelle la plus avantageuse et la plus protectrice. Contactez-les !