Mutuelles : comment utiliser les réseaux de santé ?

Depuis la loi du 27 janvier 2014, les mutuelles signent de plus en plus fréquemment des conventions avec des réseaux de professionnels de santé. Ces réseaux de santé, également nommés « plateformes de santé », permettent aux assurés d’être mieux pris en charge dans leur remboursement et de bénéficier de tarifs plus avantageux.

Vous allez souscrire une complémentaire santé ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les réseaux de santé.

Comment fonctionnent les réseaux de santé ?

Les mutuelles qui s’appuient sur des réseaux de santé ont conclu des conventions avec des professionnels de santé répartis, en principe, sur l’ensemble du territoire. Selon chaque discipline, plusieurs milliers de praticiens composent ces réseaux.

Les praticiens qui adhèrent sont souvent les représentants de disciplines très spécialisées qui ont pour point commun d’être très mal, voire pas du tout, remboursées par l’Assurance maladie obligatoire.

  • les opticiens
  • les chirurgiens-dentistes
  • les audioprothésistes
  • les ostéopathes
  • les diététiciens

Des cliniques ou des centres de soins peuvent également adhérer aux réseaux de santé.

En rejoignant le réseau, les spécialistes se sont engagés à baisser les tarifs de leurs actes de soins et de leurs consultations. Autrement dit, les accords qu’ils passent avec la mutuelle plafonnent leurs dépassements d’honoraires. Par ailleurs, ils s’engagent à garantir une qualité d’accueil et de service pour les assurés.

Ce système de réseaux profite aux médecins qui voient la fréquentation de leur cabinet augmenter ! En effet, en qualité d’adhérent de la mutuelle, on vous oriente vers les membres du réseau.

Pour les assurés, que changent les réseaux de santé ?

Lunettes, appareils auditifs ou prothèses dentaires : voilà des dépenses incontournables. Elles sont pourtant si mal remboursées par l’Assurance maladie ! Lorsque vous consultez un médecin spécialiste qui a reçu l’agrément de votre mutuelle, vous bénéficiez d’un remboursement différencié. Ce dernier s’avère plus avantageux que si vous aviez consulté un professionnel hors du réseau de santé.

En moyenne, les soins pratiqués par les médecins membre du réseau de santé sont de 15 à 40% moins chers pour l’optique ou le dentaire. L’économie réalisée peut parfois grimper jusqu’à 60% !

Que faire si votre médecin spécialiste habituel ne fait pas partie du réseau de santé ?

Pas d’inquiétude ! Vous êtes toujours libre de consulter le praticien de votre choix. En respectant votre parcours de soins coordonnés, vous optimisez toujours vos remboursements. Néanmoins, avant d’engager une dépense de santé importante, pensez à vous renseigner auprès de votre mutuelle.

Y a-t-il des services en plus pour les assurés ?

Afin de mieux diriger leurs assurés vers leur réseau de santé, les mutuelles ont bien souvent mis en place des services supplémentaires. Une assistance téléphonique, avec un interlocuteur dédié, vous permettra d’être mieux orienté et de bénéficier de conseils spécialisés.

Enfin, dans le cadre d’un réseau de soins, les mutuelles ont mis en place le tiers payant intégral : vous ne déboursez pas un sou de votre poche !

Aujourd’hui, la majorité des mutuelles travaille avec un réseau de santé. Les courtiers de Pyramis Protection Sociale, spécialistes des complémentaires santé, vous renseigneront sur la qualité de ces réseaux. N’hésitez pas à faire appel à leurs services !